Actualités du CRIF

Halte à la discrimination d’Israël

Paris, le 29/11/2016

Le Crif condamne avec la plus grande fermeté la décision du gouvernement français de rendre obligatoire le double étiquetage des produits en provenance d’Israël.

Demander aux distributeurs d’ajouter « colonie Israélienne » sur les produits en provenance « de Cisjordanie, de Jérusalem est et du Golan » relève d’un traitement discriminatoire appliqué au seul état d’Israël alors que de nombreux autres pays sont concernés par des conflits territoriaux similaires.

Au moment où la paix dans la région est un enjeu essentiel, cette décision qui vise à isoler Israël ne répond pas à l’impartialité nécessaire pour prétendre jouer un rôle constructif  et aura pour conséquence certaine le ralentissement des initiatives économiques dans ces territoires  et un appauvrissement  des palestiniens qui travaillent dans ces entreprises.

Le CRIF rappelle que l’obsession anti israélienne contribue à l’importation du conflit en France et attise la haine.

Pour Francis Kalifat, Président  du Crif, cette décision discriminatoire ne va pas dans le sens de l’apaisement et renforce le mouvement illégal BDS qui déverse sa haine et sa détestation d’Israël, appelant au mépris de la loi, au boycott et à la dé légitimation du seul état du peuple juif, pratiquant ainsi un antisionisme obsessionnel qui véhicule la forme moderne de l’antisémitisme.

Dauphiné Libéré du 22 Février 2015

Ouvrir l'article en grand : Dl20150222p8Dl20150222p8

Dl20150222p8 1

Dl20150222p8 2

Dauphiné Libéré du 20 Janvier 2015

Dl20150120p19

Lire le discours du Président Yves GANANSIA : 

Discours ceremonie religieuse au 7eme jour de deuilDiscours ceremonie religieuse au 7eme jour de deuil

Hommage du CRIF et de la Communauté juive de France aux victimes de la tuerie de la supérette « Hyper Cacher » de Vincennes

Paris, le 10 janvier 2015
Communiqué de presse

 

Le CRIF et la communauté juive de France souhaitent rendre hommage à la mémoire des victimes de la tuerie qui s’est déroulée dans la supérette « Hyper Cacher » de Vincennes.

Ces citoyens français ont été abattus froidement et sans pitié, parce que juifs.

Leur vie comme celle des journalistes et des collaborateurs de Charlie Hebdo, celle des policiers, a été fauchée par des djihadistes imprégnés de haine et d’antisémitisme criant Allah Akbar.

Le CRIF souhaite réaffirmer avec force qu’aucun terroriste qu’aucune violence antisémite, n’empêcheront les juifs de de continuer à vivre, de continuer à se rendre dans leurs synagogues dans leurs écoles, dans leurs commerces, dans leurs lieux communautaires. Aucun fanatisme ne les feront renoncer à vivre leur judaïsme librement.

Le CRIF et tous les juifs de France partagent l'immense douleur et le deuil des familles de ces victimes.

Yoav HATTAB

Philippe BRAHAM

Yohan COHEN

François-Michel SAADA